013 – Chronique d’artiste peintre: David KOWALCZYK (région Huy) « DK Art »

Je connais David KOWALCZYK depuis quelques années, par le biais de notre corporation professionnelle, mais je l’ai découvert plus récemment en tant qu’artiste…

Sans rien savoir d’intime à son sujet, je suis ébloui par son art, ses techniques. Assistant au vernissage de son exposition à « l’Atelier du 2A« , rue des Esses à Huy, très récemment (7 février 2020) ainsi qu’à « Créa Tour » (HUY – les 4 & 5 mai 2019), je ne pouvais pas passer à côté de cet artiste sans lui consacrer une chronique.

Toute forme d’expression artistique est révélatrice de l’âme de son auteur, ce qui me laisse à penser que celle de David est belle…

Certaines toiles évoquant ce que je qualifierais de « Chaos chaleureux » (ce qui a fait sourire David lorsque je le lui ai dit) contrastent avec l’apparente nonchalance de l’homme, calme et posé. Mais ce chaos n’est pas péjoratif, me semble-t-il. Il me laisse un sentiment de vie cosmique dont nous savons que l’organisation n’échappe pas à des règles, fussent-elles spectaculaires…

Comme quoi, il ne faut jamais se fier aux apparences, on ne le répétera jamais assez…

On peut remarquer des périodes et des influences différentes, en parcourant cette exposition. La vie terrestre est quelques fois « illustrée », mais à travers le filtre des émotions et ressentis de David, elle semble avoir traversé un vortex sensoriel intérieur… Le temps et la pensée rationnelle n’existent plus. Plus de mots, plus d’explications, seulement l’expression de l’univers intime…

Cette distorsion, cette déstructuration de la réalité est une des caractéristiques des artistes. David KOWALCZYK nous livre sa perception de cette distorsion, nous proposant de regarder en notre for intérieur de par un effet miroir, dans une autre dimension…

Du mouvement, des contrastes subtils ou percutants. Tantôt des couleurs chaudes et vives, tantôt des tons sombres et inquiétants… De l’intensité à la quiétude relative en passant par ce qui m’évoque la « microbiologie », tout est VIE dans l’art de David

Je note également la finesse et l’inspiration des « compositions » dans certaines de ces oeuvres. L’équilibre est respecté malgré le côté quelques fois explosif, ou plutôt expansif et chaleureux, ce qui me laisse imaginer que David nourrit une vision et un espoir de vie intenses, en opposition à la vie normée qui nous phagocyte souvent l’existence…

Cher David, je dois avouer que je suis resté pantois devant tes tableaux et que j’ai même eu des coups de coeur, au coeur…

Muselés par certains de leurs conditionnements, et par des contraintes professionnelles, certains humains trouvent un mode d’expression plus libre que les mots, ce qui m’a donné envie de mettre David à l’honneur car il appartient à cette catégorie de personnes, celles qui demeurent libres, à leur manière…

L’expression d’un Art est une rébellion passive mais subtile qui n’est accessible qu’à celui qui est en mesure de la recevoir…

Il ne s’agit pas de marginalité, mais simplement de l’expression d’une autre forme de la réalité, une proposition d’introspection, sans polémique ni subversion… Une lueur d’espoir dans un monde matériel à l’excès où les artistes nous indiquent un chemin vers le sens profond de nos existences…

Pour en découvrir plus sur ses œuvres et son actualité artistique, vous pouvez consulter la page Facebook de David: « DK Art« .

A1AD3421-DB44-4E57-8FC8-8F126BA03B82_1_102_o

Merci David,

Merci l’ami, merci l’artiste…

Vincent Poitier,

17 mars 2020