041 – Billet: « La tectonique psychologique »

Nul n’est figé en son psyché…

Même la notion de psychorigidité revêt des failles, à l’instar de notre mère la Terre, qui en est parcourue de toutes parts, dans un ensemble cohérent et structuré, quoi qu’en mouvement perpétuel…

Dans sa magnificence, notre planète est chaotique, ce qui détermine son équilibre lequel a peu à se préoccuper de la présence humaine, une espèce parmi les autres, à la différence que l’Humain a la conscience de lui-même et de sa mortalité…

La terre trouve son origine dans un chaos dantesque, et aujourd’hui encore, ce chaos vit en latence dans ses entrailles, sous sa croûte…

La magma morcela à l’aube des temps l’unique conglomérat terrestre émergé, la Pangée…

Notre naissance psychologique est comparable à cette Pangée. L’unicité, l’intégrité, auxquelles succèdent les divisions, les éclatements, les séparations, mais formant un tout impermanent et imprévisible…

Nos expériences « magmatiques » de vie font émerger des profondeurs de notre être des aspérités psychologiques exerçant entre elles des pressions d’intensité variable…

Des cheminées volcaniques permettent d’équilibrer ces pressions, ne laissant s’échapper que suffisamment de fluide, soulageant pour un temps les conséquences des contraintes accumulées…

L’Homme a bâti et vit sur des zones sismiques, en connaissance de cause, soit dans un certain déni de l’inégalité des forces en présence, soit dans l’acceptation et le respect de l’absence de contrôle sur les éléments…

Pourrait-on en déduire que ce qui ferait notre force serait notre vulnérabilité…

La vie est « mouvement », énergies et vibrations.

Ce qui est rigide rompt ou s’effondre…

Vincent Poitier alias « Le Pensiologue »

07 janvier 2021

Copyright, Tous droits réservés