057 – Billet: « Notre dam de pari »

Qualifié holorime, ce titre est volontairement homophonique. J’aime les doubles sens…

Les commémorations actuelles du drame parisien de l’édifice religieux patrimonial, consummé le 15 avril 2019 en sa forêt de charpentes huit fois centenaire, m’a évoqué métaphoriquement notre société occidentale contemporaine.

Entre parenthèses, qu’a-t-elle d’occidentale, cette société, par rapport à quel point de repère géographique, à l’échelle de la planète? Il s’agit principalement d’une terminologie relative à un mode politique et à des types d’échanges commerciaux… Un mode sociétal, en somme…

Tout comme aux temps moyenâgeux, magnifiquement décrits par Ken Follet (« Les piliers de la Terre » – 1989 – éd Stock), les hommes ont toujours voulu ériger plus haut, et c’est encore le cas de nos jours, en témoigne le « Burj Khalifa » (828 mètres, Emirats arabes unis), bientôt supplanté par la « Jedda Tower » (1000 mètres, Arabie Saoudite).

C’est exactement à l’image de nos sociétés de croissance économique, mais ce pari lancé par les pontes qui le soutiennent depuis bientôt un siècle, vient d’être dévasté en ses charpentes par la « crise » que l’on connaît, mais probablement pas en ses fondations, bien que toute la structure semble menacée…

Le dam de ce pari est, et sera sans doute, l’inflation, voire  la récession.

Mais qui furent alors les « pompiers » qui, vaillamment, sauvèrent les beffrois mondialistes?

J’imagine que ce furent les citoyens eux-mêmes, convaincus de protéger le symbole de ce qui les rassure, les vestiges d’un passé lointain et ancré malgré eux, alors qu’il serait possible d’envisager une autre forme d’avenir…

Ce dam de pari coûte et coûtera des centaines de millions d’euros pour des pierres, alors que la misère sociale se métastase…

L’être humain, paradoxal, préférera toujours se rassurer plutôt que prendre conscience que le berger connaît la montagne et le mouton le goût de l’herbe…

Et lorsqu’un mouton se perd à l’écart du troupeau, ses glandes surrénales le tétanisent…

Vincent Poitier, alias « le Pensiologue »

18 avril 2021

Copyright, tous droits réservés.

(photos d’en-tête: fr.wikipédia.org)

image