005 – Ile de Rhodes – Grèce

Ile de Rhodes – Grèce

(18 au 24 octobre 2015)

 

18 octobre 2015

Situation géographique

Kolymbia, côte Est de l’île de Rhodes, île qui s’étend du Nord au Sud sur environ quatre-vingts kilomètres et sur une quarantaine, d’Ouest en Est.

Les côtes Turques profilent à dix-huit kilomètres au large du site du « Colosse de Rhodes », à la pointe Nord de l’île, sur la mer Egée, tandis que la côte Est est bercée par la mer Méditerranée.

L’hôtel

Cinq étoiles sont arborées par notre hôtel « Atlantica Holliday Village & Resort », dont la formule « All-Inclusive » nous offre une farniente digne des personnalités V.I.P..

En bons capitalistes de classe moyenne que nous sommes, nous ne savons pas clairement à qui profite notre argent, et l’insouciance nous gagne rapidement à ce sujet…

L’urgence de nous reposer, ma compagne Laurence et moi-même, constitue en soi un paradoxe.

Je prône les pré-vacances ainsi qu’un débriefing de quelques jours au retour, mais soit, restons raisonnables, nous sommes des privilégiés…

  

—————————————-

20 octobre 2015

Rhodes, la vieille ville

L’hôtesse d’accueil ne peut nous convaincre, comme toujours, de choisir une excursion organisée.

Nous prîmes le bus public, moins onéreux, afin de parcourir les quelques vingt-sept kilomètres qui nous menèrent à la vieille ville de Rhodes, en moins d’une heure.

La vieille ville constitue un trésor historique, façonné par les Hellénistes, les Byzantins, les Ottomans et enfin les Chevaliers…

  
De majestueux remparts ceinturent le cœur historique, lui-même phagocyté, sur au moins un tiers de sa superficie, par des commerces de tous types, masquant l’attrait architectural qui motiva notre déplacement.

Tout est contrasté entre modernité et patrimoine, une fois encore, à l’instar de cet énorme Ferry, accosté au vieux port Rhodésien, et toisant les murailles ridicules…

Les Rhodésiens sont gentils et généralement souriants, et les quelques formules polies grecques que j’ai rapidement mémorisées en début de séjour, ont un impact positif sur nos différents hôtes, quelques fois interloqués.

La nouvelle ville ne suscite rien de particulier en nous.

Les odeurs nauséabondes, le bruit et la densité de la circulation auront raison de notre excursion, ce jour-là…

Le port de Faliraki

Mais ne vous ai-je parlé de la bourgade portuaire de Faliraki, étape improvisée à l’aller, à mi-chemin entre Kolymbia et Rhodes…

  
La fin de la saison touristique a sonné, la veille, le glas de la circulation des bateaux bus, et nous nous arrêtâmes une demi-heure au pub du petit port de pêche, où la tenancière nous servi notre consommation en affichant un large sourire.

La plage est annoncée comme étant une des plus belles de l’île, mais elle nous parut assez banale, en fin de compte…

Les paysages sont assez arides, désertiques et caillouteux, et la propreté ne règne pas alentour des hameaux, villages et villes…

La crise économique transpire, elle aussi, et le tourisme est vecteur de stabilité financière relative, probablement…

—————————————-

22 octobre 2015

Lindos – côte Est, au sud de Kolymbia

Ma sœur, Evelyne, me suggéra, la veille de notre départ, de visiter Lindos, dont l’intérêt me fut confirmé sur place.

Le bus public, bondé, nous contraignit à voyager debout, ce dont le chauffeur ne semblait se soucier, à l’abord de chaque virage…

Arrivés sains et saufs, à l’issue des quelques vingt-deux kilomètres d’un parcours chaotique, nous découvrîmes un site historique majestueux, dominant une colline rocheuse embrassant la mer Méditerranée.

  

Un village, constitué d’innombrables petites maisons blanches immaculées et agglomérées densément, est posé à flanc de colline.

Impossible de l’éviter pour gravir le « rocher » menant à l’acropole locale…

Chaque ruelle est essaimée de petits commerces et il est possible de gagner le sommet du site historique à dos d’âne, ce qui constitue une attraction locale, de même qu’une facilité octroyée, pour la modique somme de cinq euros, aux personnes âgées ou moins valides.

  

Préférant épargner les bêtes de somme, nous sollicitâmes nos muscles jambiers et testâmes nos capacités respiratoires à pied…

Nous fîmes naïvement étonnés que le dernier tronçon de notre parcours soit entravé par un accès payant, et nous nous satisfîmes de la vue panoramique qui s’offrait à nous depuis notre perchoir…

 Nous finirent la journée au bord d’une des piscines de notre hôtel, jusqu’à ce que la dégradation météorologique orageuse nous confinât au bar « cosy » de l’espace « relax » connexe à notre chambre, où nous furent bercés par « Dire Straits » et consort, tout en débriefant notre journée…

—————————————-

23 octobre 2015

Kolymbia-beach – le déluge

Il n’avait pas plu depuis au moins cinq mois, et le vendredi vingt-trois octobre, le ciel nous déversa toute l’eau qui manqua à l’île de Rhodes…

Un déluge de pluie sema une certaine agitation sur le complexe hôtelier, occupé à trente pour cent de sa capacité, soit environ six-cents personnes…

  

Les infrastructures n’étant pas conçues pour « absorber » une telle quantité de précipitations, l’eau inonda tout ce qui n’était pas clos hermétiquement…

Les touristes couraient, se réfugiaient, tous azimuts…

Tout ce qui put s’envoler, s’envola…

Les carrelages lisses et sous eau mirent dangereusement en péril la stabilité des bipèdes chaussés de tongs et sandalettes diverses…

Chaque lieu confiné fut pris d’assaut et nous priment conscience du taux d’occupation de l’hôtel…

Ce déluge se perpétra épisodiquement jusque dans la nuit.

Le matin de notre retour, un soleil radieux effaça le souvenir de cet épisode spectaculaire et finalement assez distrayant…

—————————————-

24 octobre 2015

Yassou (à bientôt)

Rhodes est dotée d’un petit aéroport, lui-même équipé d’une seule piste, ce qui lui confère un caractère assez convivial.

  
Nous avons embarqué, à la tombée du jour, dans un Boeing 737, sous une luminosité éclatant le plafond nuageux menaçant, et décollâmes parallèlement à la mer Egée, pensant déjà à notre prochain voyage…

Le Pensiologue,

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s