042 – Billet d’espoir: « Areu areu, kwi, Na! Belebelebeleuuu! (trad: « Bougez-vous, j’arrive! Discutez-pas…)

Il y a de cela vingt-six ans, j’ai appris le « babillage » afin de communiquer avec ma fille qui venait bouleverser la fin du XXème siècle de sa présence rayonnante et solaire. Issue de la génération « Y », elle devint vite la mascotte de nos entourages, étant le premier bébé issu de ma génération…

Un quart de siècle plus tard, au XXIème, elle vient m’annoncer que je vais me voir affubler du titre nobiliaire de « Papy »!

En d’autres termes, elle a un « polichinelle » dans le tiroir… Mon enfant va avoir un enfant… (syncope brève…)

Oufti donc! Kénaffairrr! Ça remet les idées en place, à moi qui marche dans un désert professionnel, philosophique et spirituel depuis un bout de temps, je vais dormir avec une Mamy! (pardon Laurence…)

Mais je ne ferai pas de « colo », j’assume mes cheveux blancs! Vu ma taille (195 cm), j’ai demandé à Sylvain, le futur papa, si la poussette serait équipée d’un guidon avec rehausseur, pour soulager mes lombaires, et il a dit « oui ». Ouf…

C’est la première fois de ma vie que je suis heureux que Chloé vomisse des tubes (pourvu qu’elle ne lise pas cette chronique…).

La petite crevette ne mesure encore que quelques centimètres, mais dans mon cœur elle prend déjà beaucoup place… Voilà bien une bonne raison supplémentaire de trouver du sens à la vie! Qui a dit que la magie n’existait pas? Vous voyez bien que si! A chaque fois qu’un enfant va naître.

Mais dans quel monde! On ne lui dira pas tout de suite… Finalement, le monde d’après, en voilà un fragment! Ne nous laissons pas abattre…

Pardonnez mon impudeur face à cette promesse de bonheur, mais à défaut de pouvoir retenir ceux qui partent, accueillons comme il se doit ceux qui arrivent…

Mes enfants (car il y a Pierre aussi, mon fils, qui forcément devient « tonton »), c’est magnifique de vous voir grandir… Vous nous « élevez » aussi, nous, les parents et beaux parents…

On va tout de même aligner cinq générations en vie, c’est un évènement!

Ne vous mettez pas trop de pression, car de toute façon, ça ne donnera pas exactement ce à quoi vous vous attendiez, mais ce sera merveilleux… La vie, c’est un rythme, une ondulation, des vibrations intenses, diverses et variées…

Et n’oubliez jamais qu’un adulte, ce n’est jamais qu’un enfant qui a grandi…

Ce n’est pas que je sois fier, ce qui serait présomptueux, mais je vous admire, et surtout, je vous aime… Alors ne changez rien, têtes de mules!

Vincent Poitier (papa, dit papy « pinpin »), alias « le pensiologue »

13 janvier 2021

Copyright, tous droits réservés