Qui suis-je? Présentation…

Qui suis-je?

Je m’appelle Vincent Poitier, j’ai 47 ans, je vis en couple avec Laurence et suis père de deux enfants de 21 et 26 ans. Je suis né à Huy (Belgique) et y vit.

Ma chaîne Youtube:

Ma chaîne YOUTUBE (cliquez sur ce lien)

Penseur né, humaniste, en réflexion existentielle permanente, en quête d’une vie vraie en pleine conscience, je me suis mis à écrire en 2012, animé par un besoin de communiquer sur papier avec le plus grand nombre.

J’ai dès lors créé ce blog en février 2015 afin de tester un « public » et nourrir des interactions avec mes  lecteurs. Ce blog dont la presse locale écrite a fait le relais en région hutoise (Huy – Belgique – cf rubrique « Presse/Médias »).

J’ai auto-édité 3 essais et 2 romans (cf pages ad-hoc sur ce blog).

A ce jour, plus de 32000 vues sont enregistrées et ce nombre continue à progresser.

Début 2020, j’ai publié un certain nombre de chroniques artistiques et littéraires (39) qui ont rencontré un vif succès. Cliquer sur le lien suivant:

Mes chroniques illustrées

Parcourez aisément les différents menus et sous-menus de ce site ainsi que sur smartphone en « cliquant » sur le petit carré ligné horizontalement en bas à gauche (cf photos ci-dessous).

img_2338

Je considère que l’écriture est une mise à nu, un partage intime avec des lecteurs…

Un reflet de l’âme, sans prétention, sans tabou, nourri d’expériences de vie et de sentiments profonds…

Certains sujets pourraient s’adresser à un public averti, d’autres pourraient être plus « techniques », d’autres encore simplement philosophiques, voire humoristiques…

J’ai écrit trois essais publiés ainsi que deux romans intitulés « ELIOT » et « Thêta 4-8 hertz » (cf pages concernées dans le menu principal).

Acheter mon roman « Eliot » – aimez-vous-lésant-les-autres

Acheter le nouveau roman « Thêta 4-8 hertz »(les abysses de la conscience)

img_2827

N’hésitez pas à commenter et à me proposer des sujets à aborder!

Le partage et l’échange humaniste est mon leitmotiv…

Merci de votre visite et bonne lecture….

Vincent Poitier,